27 mai 2007

Dernieres nouvelles et a tres bientot

Dernieres nouvelles et a tres bientot

Si je n’avais plus donne de nouvelles depuis si longtemps, c’est que des mi-mars, en dehors du temps passé a Biya, j’ai ete beaucoup pris par le travail de photos avec Alexia et par l’organisation de mon trek. J’en suis revenu le 11 mai dans un tel etat de fatigue que je me suis d’abord atteler a me soigner, me reposer et reprendre du poids. Je pars lundi 28 mai, rejoindre ma copine au Cambodge.

Lorsque je suis repasse a Biya, en plus du visage radieux de Raju, ce sont la spontaneite des sourires et la chaleur des embrassades des enfants qui m’ont accueilli.

Je remarquais rapidement l’absence de Moussa, Ajit et des autres "petits". Raju preceda alors ma question en m’annoncant qu’ils avaient rejoint le foyer de l’association Chantal Mauduit. Dans ce centre destine a des orphelins et a d’autres enfants issus de familles tres pauvres, Moussa, Ajit, Bibek, Ramesh Bhai, Jeevan, kedar et Bhishal sont dans les meilleures conditions pour continuer leur parcours de reconstruction affective et d’education. Suffisament detaches de la rue – a des degres divers – il ne pouvait y avoir de mal a les voir quitter les plus grands et leur influence pas toujours positive tant que les liens et le soutien de Biya et de Pomme Cannelle sont assures par des visites frequentes de Raju et d’Herve et par leurs passages reguliers a Biya. De plus, leur depart permet de liberer des places dans le dispositif "Transit" de Biya et d’accueillir des enfants de Kalimati qui en avaient bien besoin (voir plus bas pour les "nouveaux"). Santos et Bikash ont quant a eux integrer le foyer familial de Poonhill a Pokhara.

L’autre absence que je remarquais me semblait plus normale etant donne que je ne connais plus les jours de conge des members du staff. Je fus donc tres surpris lorsqu’a ma question "Ou est Pushpa?" Raju me repondit "Il est parti il y a quelques semaines". Devant mon empressement a comprendre ce qui s’etait passé, Raju m’expliqua que Pushpa avait ete selectionne par la Federation nepalaise de taekwando pour aller s’entrainer en Coree du Sud pendant 6 mois ou plus. Ayant appris la nouvelle une semaine avant son depart, c’est dans la precipitation qu’il s’en est alle.

Heureusement, Rabi est rapidement arrive pour le remplacer dans le staff. Rabi epaule Raju et Bouddha dans le quotidian du foyer et assure la continuite des activites sportives. A voir l’assiduite et la concentration des enfants lors des séances de karate, il semble que ses debuts se passent bien.

Il y a donc eu aussi de nombreuses arrives d’enfants venus de Kalimati. Lalit, Kumar, Sudip et Bije s’integrent bien au groupe et au programme Transit. Quant a Sunil et Suman , il s’agit de les accrocher a la formation professionnelle qu’ils debutent. Les voir commencer leurs apprentissages en menuiserie est un plaisir, certes prudent, quand on se rappelle que lors des samedi "Kalimati a Biya" ils refusaient categoriquement la proposition de rejoindre Biya et ses formations. Raju est d’ailleurs assez optimiste sur leur integration durable au foyer.

Du cote des "anciens" aussi les nouvelles sont bonnes. Le grand Raju a pu reintegrer sa famille et la confiance, l’apaisement et les capacites de sociabilite qu’il a acquis dans APC lui permettent de travailler dans le magasin d’un oncle. Pradeep egalement a rejoint un membre de sa famille, sa tante en l’occurrence. Et il travaille avec elle a vendre des fruits et legumes. Prabin, qui avait de plus en plus la bougeotte, a decide de retourner dans son village. En attendant l’ouverture prochaine d’un atelier mecanique dans lequel il continuera ses apprentissages, il travaille comme livreur de viande.

Je finirai en parlant de Ramesh. Rappelez vous, je le decrivais peu après mon arrivee comme etant "aussi attachant que fatiguant". Il etait alors encore une sorte d’enfant de 7 ans dans le corps d’un adolescent de 16 ans. La confiance que nous lui avons accordee a progressivement fait son effet. Notamment a travers les activites sportives et ses relations avec Raju, il a pris confiance en lui et en ses moyens. Puis le depart des plus grands – Raju, Dinesh et Pradeep – a change son statut dans le groupe : il devenait veritablement un des "grands". Cela a permis au staff de plus le responsabiliser et cette responsabilisation a porte ses fruits assez vite : Ramesh se voit desormais comme un jeune de 16 ans, se comporte et reflechit comme un adolescent qui accepte enfin de regarder son avenir. Ramesh va tous les jours apprendre et travailler dans un workshop depuis bientot 1 mois. Et il dit qu’il veut des que possible gagner par lui meme son argent afin de pouvoir prendre une chambre. Comme toujours, rien n’est jamais gagne, mais cette evolution est le plus beau cadeau que je pouvais recevoir avant de partir et le seul qui parvient diminuer la tristesse du depart.

Dimanche 27 mai, un nouvel enseignant de menuiserie canadien rejoint Biya.. Un benevole part, un autre arrive.

Posté par bertrandmidol à 06:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dernieres nouvelles et a tres bientot

Nouveau commentaire